Mes alliés pour tenir debout

Dernière mise à jour : 30 oct. 2021

28 octobre


Suite à la dernière vidéo envoyée par L214, et sans voix face au courage extrême de ce militant qui durant des mois a fait face à l’horreur, a assisté à l’abattage de milliers d’innocents pour pouvoir témoigner de l’enfer et crée un électrochoc dans les consciences humaines …

Je me demande comment il a fait pour rester debout, comment il a fait pour se protéger chaque jour en étant au cœur de ce cauchemar, comment il fera pour ne pas être hanté jusqu’à la mort par les cris d’agonie de ceux et celles qu’il a vu tant souffrir et fait mettre à mort devant lui ?

Il est certain que ce n’est pas son seul amour pour les animaux qui l’ont fait et le feront tenir, parce qu’il n’a pas pu les sauver, il est lanceur d’alerte, il est là pour éveiller les consciences, pour tenter d’en sauver d’autres, des milliers d’autres, des millions d’autres, des milliards d’autres si l’humanité dominante se réveille, sort de sa torpeur mortifère… il ne peut pas les sauver maintenant… eux, elles, les bébés fœtus, il n’a pas pu les sauver

Pour tenir, il lui a fallu s’entourer d’alliés, de protections, de mises à distance pour ne pas devenir fou… J’aimerai savoir comment il fait...


Et vous que faites vous ?


Sachant que nos sensibilités sont multiples et que nous sommes différemment impactés par les évènements

Vous qui militez de toutes les façons, électron libre ou en communauté, en baignant jusqu’à l’os dans la réalité crue, vous qui avez rejoint des associations de cause animale, planétaire, humaine…vous qui manifestez lors d’évènements, par vos écrits... vos choix de consommation…

vous les ultra sensibles et empathiques, vous qui prenez tout dans vos tripes ?


Comment faites-vous ?

Comment faites-vous pour rester debout?


Face au constat alarmant de la sixième extinction de masse provoquée par notre seule espèce, face au réchauffement climatique, à l’épuisement des terres, leur appauvrissement, à la pollution des mers, des océans, du ciel… à la disparition du monde sauvage, face à l’innommable souffrance de milliards de milliards d’animaux non humains et à leur génocide sans fin, face aux actes de barbarie, aux chasseurs qui assassinent des dizaines de millions d’animaux par an seulement en France…face au désamour insensé pour la terre de nos sociétés dominantes et malades, face à l’ombre planante des états totalitaires, face aux bébés humains mourant de faim et du manque d’amour aussi, face aux guerres fratricides qui n’en finissent plus de durer depuis des milliers et des milliers d’années ?

Que faites vous ?


Je connais trop bien le gout et la densité de ce chagrin, je l'ai connu trop jeune ayant perdu des amours humains bien avant l'heure... Je connais ce sentiment d'impuissance à ne pas pouvoir et avoir pu sauver ceux et celles qu'on aime, je connais le syndrome du survivant, je connais le poids de la culpabilité, à ne même plus oser danser alors même que mon âme me le demande tellement je me sens inapte à vivre sans eux, sans elles... Comment ressentir même la joie en sachant que tant de milliards d'êtres souffrent tout le temps et partout ? Sachant aussi que ce cauchemar pourrait s'arrêter?...


Ce qui m'aide maintenant à sortir de cet état de désespoir et de tristesse sans nom, c'est que je sais que quand je suis dans cet état, je ne sers plus à rien...ni aux êtres à qui je pense tout le temps ni à moi-même. Même si je crois que ma souffrance me relie plus à eux, à elles, me rend plus fidèle, même si je crois que comme ça, je pourrai plus les aider, je me trompe.

C'est tout l'inverse. Mes vibrations sont si basses que je n'ai plus de force.

Comment aider, comment puis je même me relier quand je me réveille chaque matin avec un mal de chien, à pleurer trop souvent, à avoir envie que mon existence même s'arrête pour ne plus ressentir ?

C'est là souvent où peuvent se perdre les militants de toutes les causes du monde...


J'ai compris qu'il fallait absolument que je ne sois pas reliée au canal de souffrance tout le jour et la nuit...il fallait que je m'accorde des espaces à m'enivrer de beauté, pour eux, pour elles, pour ma vie même...Quand je puise de la lumière et vibre la joie, je l'envoie à l'univers, à eux, à elles. Par moi et par tant d'autres, ils aspirent cette lumière et je sais, je sens quelque part en moi que je participe au changement de paradigme. Je ne suis pas moins avec elles et eux quand je m'accorde ces plages de ressourcement vital, au contraire, je ne fais qu'un avec elles, eux...La culpabilité est une souffrance et l'état de souffrance maintient séparé, je ne peu pas aider si je suis fragmentée.


Voici le message d'une grande dame, Meena Goll qui a connu une véritable tragédie sur terre. Son mari qu'elle venait de quitter n'a pas pu le supporter. Il s'est suicidé en mettant le feu à sa maison entrainant dans la mort leurs deux enfants. Elle a traversé toutes les morts et les souffrances après ça mais aujourd'hui c'est elle qui aide les autres à augmenter leur niveau vibratoire pour enchanter le monde


Voici la question que je lui ai adressé le 27 octobre


Je suis aussi convaincue qu'il faut vibrer haut pour se changer soi et le monde mais comment faire quand on sait que des milliards de milliards d'animaux sont assassinés chaque année sur la terre, 80 pour cent d'animaux en élevage intensif, des centaines de millions d'humains en souffrance, des millions d'enfants qui meurent de faim... quand on sait que la terre brule, que les terres sauvages et les êtres vivants disparaissent, comment faire quand...?

la poésie m'aide à tenir debout et à trouver des moments d'apaisement, je suis en gratitude permanente face à la beauté de la terre, je danse quand je suis joyeuse, quand je suis triste, quand je suis en colère, quand je désespère..je prie pour les êtres, je sensibilise par des expo, des livres, des lectures poétiques, je milite par des plaidoyers mais comment puis je vivre un joie authentique sachant que tant d'êtres innocents souffrent ?

Me sachant et me sentant reliée à tous les êtres, expliquez moi comment faire ?


et sa réponse


Bonsoir Isabelle

Vous faites exactement ce qui est requis. Vous faites tout pour élever votre conscience. La maltraitance est une absence de conscience

Plus nous serons nombreux à élever la conscience, plus le saut quantique se fera

Ayez confiance, priez , dansez, émerveillez vous.

Ne descendez pas dans la souffrance extérieure.

Chaleureusement

Meena



Je viens témoigner ici et partager ce que je fais pour ne pas sombrer dans un puits sans fond, pour continuer à avoir envie de vivre, à trouver du sens, à ne pas rester à genou tellement j’ai mal à mon humanité

Dès le matin, déjà happée par les nouvelles tragiques, voulant partager des pétitions et sensibiliser…ce que je fais, c’est…

Je danse

Je danse la tristesse qui me gagne, le désespoir qui m’étreint, la rage d’impuissance, l’angoisse qui m’étouffe, je danse

Je tente de laisser circuler toutes mes émotions, ne rien laisser se figer quelque part, je fais comme le cerf qui a échappé à la mort après une traque sans fin, je secoue mon corps, je tremble, j’évacue le poison acide

Je danse aussi pour mes milliards de milliards d’amours, partout sur la terre, je danse pour la terre si puissante et si belle malgré tous nos outrages, je danse pour le soleil, pour mes ancêtres, pour mes parents chéris qui m’ont donné la vie, pour mes frères tant aimés, je danse pour la vie miraculeuse qui est un droit absolu pour chaque être qui vient au monde…

Je prends

Je prends dans mes bras ma chienne et mes félines tant chéries, je les remercie de m’enseigner chaque jour la grâce, je leur dis je t’aime et puis je t’aime, je me perds dans leur fourrure, je me meurs de tendresse et en les aimant comme ça, c’est tout l’univers, que j’aime, j’ai l’impression d’embrasser et d’étreindre chaque être vivant, les animaux non humains, chaque arbre de chaque forêt, je visite tous les mondes en les serrant contre moi…

Et puis je chante, je dessine, je peins mes amours pour tenter de faire voir leur âme aux passants, je cherche à rejoindre, grâce à l’imagination, les mondes invisibles pour penser autrement, plus grand, faire exploser mes murs intérieures et retrouver la source .

Je convoque mes alliés...

Une parmi elles, eux... elle est sublime, c'est la poésie, elle vient souvent sans crier gare, jamais quand je l’appelle

Elle m'ouvre des portes vers l'infini, elle me met du baume au coeur, elle me rend un moment invincible, elle ....


Quand ce n’est pas le vent qui m’inspire et le chant des oiseaux, je médite aussi, en écoutant Khrisna Das ou l’album acoustique de Julien Doré, j’adore !!!! ou d’autres encore, plein d’autres


Et je rêve

oui je rêve

J’écris mon rêve du nouveau monde dans ses moindres détails

Je sais que pour affaiblir le cauchemar que nous avons crée, nous humains des sociétés prédatrices, je sais qu’il faut créer un autre rêve, lumineux…

Pour garder espoir, y croire…

Je rêve que tous nos rêves se tissent ensemble, seul moyen de venir à bout de l’ancien monde, le dissoudre, en finir avec la barbarie, les croyances d’un autre temps

Je rêve que le rêve grandisse, prenne sa place, toute la place et qu’il dévore ce lancinant cauchemar, le digère, en fait de nouvelles semences pour les temps à venir


Et vous que faites vous pour rester debout ? ça m'intéresse vraiment...

Transmettons nous nos secrets pour nous rendre plus forts en ces temps extra ordinaires qui n'attendent que nous


En partage encore, les mots et le chant de ma belle salamandre ( extrait du premier tome de Frisson animal publié en février 2020 et toujours en vente) , j'espère qu'elle saura vous apaiser une seconde...

Dans le second tome de Frisson animal à paraitre en 2022, je vous en dirai plus sur mes façons de me relier plus intensément à la terre, à tous les êtres vivants...


https://www.youtube.com/watch?v=3b_5Gh92JbY

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout