En ces temps extra ordinaires...

Comment faire ?

Comment faire pour ne pas vaciller?

Comment faire pour ne pas se laisser écraser par le chagrin face à ce que la terre subit à longueur d'années, au réchauffement climatique enclenché, face à l'insolente apathie qui semble avoir contaminé l'ensemble des citoyens des pays capitalistes plus surement qu'un virus... ?

Comment faire pour m'éveiller dans l'urgence, retrouver la mémoire de mon lien à tout le vivant, communiquer avec les mondes subtils habités par des anges?

Et ceci fait à 10 pour cent seulement...

Comment faire ma part de colibri pour donner un sens à mon incarnation dans ce temps de l'histoire de la terre, de l'univers?

Etre là, actrice, témoin et victime tout à la fois des massacres commis de totales innocents, de leur captivité, leur asservissement et vouloir participer à l'avènement de nouveaux paradigmes comme tant d'autres cherchent à le faire?

Comment s'y prendre?

Mon coeur balance mille fois par jours entre amour fou pour les animaux non humains, la pluie encore plus miraculeuse depuis cette immense sécheresse, depuis les incendies tragiques partout sur la terre cet été 2019, pour les arbres, la beauté de la terre et entre la tristesse mêlée d'indignation en pensant aux lobbies de la mort nourris par nos soins, aux indifférents, aux insensibles, aux cyniques, à ceux qui disent "c'est foutu" devant leurs mômes et légitiment ainsi le fait de ne rien faire pour changer ça...

Il suffirait pourtant d'un mouvement de masse, non pas de la totalité des citoyens, juste plus nombreux, juste un peu plus nombreux à regarder en face la réalité crue, et se dire que l'énergie dépensée à ne pas y croire pourrait être utilisée pour se rassembler. Un mouvement même infime suffirait, tout plutôt que l'inertie et aussi que les associations qui oeuvrent isolément pour le bien de la planète, des humains, des animaux non humains...ne fassent plus qu'un.

Si nous avons été capable de concevoir et rendre réel un tel cauchemar, qu'est ce qui pourrait nous empêcher de construire un monde plus juste, plus doux, plus harmonieux pour tous les enfants du monde, de toutes les espèces...?


Je ne crois qu'à l'action dans le monde en plus de traquer mes ombres et les ramener vers la lumière, je sens que je dois agir dans le manifesté et continuer en même temps d'explorer les profondeurs. En même temps...

Sensibiliser à la cause animale et planétaire en choisissant la poésie et l'art comme alliées m'ont semblé la façon la plus juste d'agir. L'urgence de la situation rend un peu vaine ma démarche mais je ne sais rien faire d'autre. Toucher au coeur, créer de l'empathie, abolir le sentiment illusoire de séparation par tous les moyens, si j'y parviens un peu, ce sera ma petite contribution.

Pour donner du corps à notre reliance, le rendre charnel, il m'est venue l'envie de faire le portrait d'un humain et qu'il rejoigne ses frères animaux autant que les fleurs...

Et puis écrire pour ceux qui le voudront des paroles célébrant leur noblesse, les invitant à reconnaitre leurs richesses, honorer leur propre vie pour pouvoir rayonner autour...


L'émergence du néo chamanisme dans nos civilisations après des siècles d'interruption, d'extinction quasi totale de nos savoirs ancestraux est pour moi une aubaine et le bon sens absolu.

Dans des sociétés qui se sont séparées de la nature au fil des siècles et assistent depuis des décennies à la multiplication des écocides, de la sixième extinction de masse... des génocides d'animaux sans précédent, cette resurgence va de soi.


La voie chamanique est le chemin à emprunter si il n'est pas prétexte pour les néophites à s'extraire totalement de la réalité pour retrouver une terre régénérée dans des voyages oniriques...et ne rien faire dans le monde manifesté. La spiritualité du 21 ème siècle a ceci d'unique qu'elle se vit dans la matière, c'est notre corps qui fait l'expérience, par lui que nous pouvons retrouver la source.


Le néo chamanisme a cela de nouveau qu'il invente ses propres chants, ses propres rituels avec la réalité d'aujourd'hui faite de 7 milliards d'habitants, au sein des cités ou dans les régions rurales, sur une terre qui a vu diminuer de manière tragique le monde sauvage...avec les 165 milliards d'animaux assassinés chaque année sur la terre pour les plaisirs de bouche, pour faire des manteaux, des chaussures, au nom de la supériorité auto proclamée d'une seule espèce sur des milliers d'autres, dans un temps de l'histoire où la guerre continue d'enrichir les états, où des enfants continuent de mourir sous les bombes, le racisme d'exister au delà de l'entendement...


Je suis convaincue grâce aux enseignements reçus par des livres, des guides et ma pratique que notre façon de considérer les autres, tous les autres, de nous sentir séparé à ce point de la nature a à voir avec notre façon de nous considérer nous même, si limité, si fractionné, si chaotique à l'intérieur, inconscient de notre potentiel infini...





0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now