A l'occasion du mois de la poésie...

L' Exposition ( du 6 au 28 mars ) de grands portraits d'animaux au pastel

Vernissage le 6 mars

Lectures poétiques le 12 mars

Médiathèque René Char d'Issoire ( Puy de Dôme )

 

Confinés pendant 2 mois à la médiathèque pendant la pandémie, mes animaux sont de retour au bercail...

Ils reviendront bientôt croiser vos regards... 

 

L'exposition est reconduite à la médiathèque

 du 4 au 19 septembre 2020

Plaidoyer poétique le 5 septembre

à 11 heures sur le parvis de l'abbatiale d'Issoire

Plus que jamais, alors même que le covid 19 est relié à l'exploitation des animaux comme d'autres virus aussi, il est vital de défendre les droits de ceux qui ne peuvent pas se défendre face à des lois humaines qui bafouent le droit à la vie de milliards de milliards d'êtres vivants

Tous égaux, tous sensibles

Protégeons la terre et tous les êtres .

Je n'oublie pas que 17 millions de visons  suspectés d'être porteurs de la covid ont été gazés et jetés dans des fosses

17 millions le 15 novembre 2020

HOLOCAUSTE dans l'indifférence quasi générale de l'humanité

 

Alors que la grippe aviaire revient de plus belle dans les élevages du sud ouest, des millions d'animaux non humains ( essentiellement des canards ) ont été assassinés par principe de précaution en janvier 2021... 

Ces êtres étaient voués de toute façon à être torturés et mises à mort. N'est ce pas?

Est pour cela que cette flambée de virus dans les camps de l'enfer ne suscitent aucun émoi ni réaction?

Le gouvernement relayé par les médias continue à traiter les symptômes alors que les causes nous sautent au visage, au coeur, au corps, à l'âme.

J'attend le grand renversement  je m'y prépare comme je peux, j'aiguise mon esprit, j'élague mes croyances, je tente de ne garder que celles qui vibrent haut et sont porteuses d'espoir.

Je ne recherche que la compagnie d'humains sensibles, qui se remettent en cause, qui ont peur mais sont vaillants quand même.

Sinon je ne cherche la compagnie que des mes petites félines et de ma chienne, de Princesse la ponette qui vit seule sans abri quelque soit le temps, j'écoute les oiseaux, ils chantent bien mieux que moi, m'entoure de la lumière du jour, des soirs humides, des arbres qui se découpent dans le ciel

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now